Dans un communiqué, le président du Parlement européen (PE), David Sassoli, a confirmé que pour la cinquième fois cette année, la plénière strasbourgeoise, prévue du 14 au 17 septembre, était annulée et que les eurodéputés, qui n'ont plus mis les pieds dans l'hémicycle alsacien depuis février, allaient siéger à Bruxelles. D’autant que dans cette longue « bataille du siège » au sein de l’institution, une grande majorité de députés se déclarait volontiers, ces derniers jours, en faveur de Bruxelles - « le ratio doit être de l’ordre de 600 contre et 100 pour ! Strasbourg : Des réductions contre un avis client ? Selon les traités européens, l’institution a son siège à Strasbourg, où se tiennent habituellement douze sessions plénières de trois jours et demi par an. « Je souhaite également que nous puissions définir des mécanismes de compensation, qui pourraient par exemple prendre la forme d‘un rallongement des sessions dans les prochains mois », poursuit la missive. prochaine session du Parlement européen, du 5 au 8 octobre, se tiendra à  Tout changement de traité nécessiterait cependant l’aval de l’ensemble des Etats membres. Mais le reste du temps, les eurodéputés travaillent à Bruxelles, ce qui est source de débats depuis des années. C’est possible avec un questionnaire de « trois minutes maximum », Prochaine session du Parlement européen à Bruxelles, pas à Strasbourg, Le président français avait insisté pour que le Parlement siège à Strasbourg en octobre, - La fréquentation de 20 Minutes est certifiée par l’ACPM. Alors que la tenue de la prochaine plénière de l’institution, durant la semaine du 14 septembre, était jusque-là programmée dans le Bas-Rhin, le président de l’institution, l’Italien David Sassoli, a finalement décidé qu’elle se tiendrait à Bruxelles. David Sassoli, justement, est en position difficile. La session plénière du mois de septembre est censée se dérouler, à nouveau, dans la capitale alsacienne. Le Parlement européen est composé de 705 députés élus dans les 27 pays membres de l'Union européenne élargie. Il propose « un rallongement des sessions dans les prochains mois ». C’est précisément pour cette raison que le Parlement avait déjà transféré à Bruxelles la session de septembre. Quand la défense de la vie et de la famille constituent une violation de l’État de droit. Une seconde session du Parlement européen est prévue du 19 au 22 octobre. Ponctuellement ou durablement, ils ont fait pencher la balance, et permis aux partisans de Bruxelles de remporter, au moins, une manche. La présidence : le président dirige l'ensemble des travaux du Parlement européen et de ses organes, assisté de 14 vice-présidents. Nous espérons que tout changera bientôt et que nous pourrons retourner dans notre ville », a-t-il expliqué dans un message publié sur son compte twitter. La France, écrit-il plus haut « ne laissera pas des prétextes politiques récupérer la crainte que soulève la pandémie pour mettre en cause [Strasbourg], symbole de l‘unité retrouvée. Cette demande s‘appuie sur les traités, qui fixent à douze par an le nombre de sessions à Strasbourg (or six ont déjà été annulées cette année, et une septième, celle du 5 au 8 octobre, est menacée), et sur la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne, qui considère que ces sessions doivent durer quatre jours. L’idée serait donc de rattraper non pas les sessions elles-mêmes, mais les jours de plénière qu’elles représentent. Le respect des traités me parait indispensable », avait ajouté de sa main le chef de l’Etat français. Histoire, rôle, fonctionnement… tout savoir sur le Parlement européen ! Les circonstances, inédites en plus de 40 ans de « bataille du siège », l’exigent. Quitte à se dédire, lui qui avait promis cette plénière à Strasbourg dès le mois de juillet. Conseil de l'Union européenne. Soit au minimum 24 jours…, « Je compte sur toi. Les autorités belges, qui veulent aussi défendre la présence du Parlement à Bruxelles, l‘ont prévenu la semaine dernière que si la prochaine session se déroulait à Strasbourg, les élus et personnels qui reviendraient ensuite en Belgique seraient tenus à une quarantaine, selon des informations obtenues par Politico Europe. Pour les anti-Strasbourg, se rendre dans la cité alsacienne par temps de coronavirus, alors que la ville a été placée en « zone rouge » par les autorités françaises, s’apparentait de fait à une ineptie. « Le Parlement doit montrer l’exemple et accepter de tenir la plénière à Bruxelles. Et parmi ces derniers, il ne reste quasiment que des Français et des Allemands », estimait, avant l’annonce de la décision, François-Xavier Bellamy, chef de file des Républicains. Dans sa lettre à David Sassoli, Emmanuel Macron évoque d'emblée « Strasbourg, siège du Parlement européen auquel la France est indéfectiblement attachée ». Pris entre deux feux depuis la rentrée, David Sassoli a pris le temps, depuis plusieurs jours, d’écouter les uns et les autres, consultant sans relâche une horde de conseillers, se tournant vers Paris, aussi, pour connaître les dernières évaluations sanitaires. Strasbourg capitale européenne 2013. Les Français, lassés par les sessions strasbourgeoises, hésitent encore à le dire trop fort, et il ne faudrait pas les inciter à s‘exprimer ouvertement : si les Français eux-mêmes se mettaient à s’écharper sur le siège, le grain serait trop bon à moudre pour les anti-Strasbourg largement majoritaires hors de nos frontières. Alors que les esprits se sont échauffés ces derniers jours à Strasbourg au sujet du label « Capitale européenne de la démocratie » (qui n’est pas octroyé par une institution européenne mais par un groupe d’intérêts privé ), ce soutien « indéfectible » de Paris leur fournit une occasion de refaire front uni dans la défense du Parlement de Strasbourg. Parlement européen : nouveau coup de pression sur Strasbourg. Les élus strasbourgeois qui demandaient la semaine dernière, par des motions, au président de la République de s'investir davantage dans la défense du siège du Parlement européen ont été exaucés… si ce n’est devancés. Parlement européen. Cette parole présidentielle, les élus alsaciens l’attendent depuis plusieurs années. Le président, semble-t-il, ne voudrait pas que sa défense du siège de Strasbourg ne fournisse des arguments supplémentaires à son opposition. Des compensations pour l’annulation des sessions du Parlement européen à Strasbourg ? Depuis 1979, les députés sont élus au suffrage universel direct pour une durée de 5 ans. Conseil européen. Politique Parlement européen : la lettre discrète de Macron pour défendre Strasbourg fait du bruit . Emmanuel Macron, en toute discrétion, a écrit au président du Parlement européen pour lui demander d‘organiser le retour des sessions à Strasbourg dès octobre. Bruxelles et non à 11/09/20 | PLANETE, L'UE entérine l'objectif d'une baisse de 60% des émissions de CO2 en 2030, 09/09/20 | POLITIQUE. Strasbourg à cause de la pandémie, a annoncé celundi son président David Sassoli, malgré une demande du président français Emmanuel Macron. « La situation [sanitaire] est certes difficile, mais elle l'est tout autant à Bruxelles qu’à Strasbourg », rappelle aussi l’Élysée avant d’insister sur le travail conjoint des services de l’État et de la Ville de Strasbourg pour garantir des conditions sanitaires d’accueil strictes dans les hôtels et les transports nécessaires aux équipes parlementaires. - Temps de lecture : lors de sa venue à Strasbourg le 14 septembre, avait déjà transféré à Bruxelles la session de septembre, Parlement européen : toujours pas de session à Strasbourg la semaine prochaine, label « Capitale européenne de la démocratie », Activer JavaScript dans votre navigateur pour accéder à l'inscription sur notre site. Sa collègue alsacienne, Anne Sander, ne cachait pas « avoir consacré toute la semaine passée à faire du lobbying auprès des collègues pour leur expliquer que travailler à Strasbourg, ce n’est pas plus dangereux qu’à Bruxelles ». Avançant des arguments d’ordre sanitaire, les défenseurs d’un siège unique à Bruxelles sont montés au créneau et ont obtenu gain de cause. Par Patrik Regalski. Un courrier poli, mais ferme. Ces « compensations » avaient aussi été évoquées en ces termes par le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Clément Beaune, lors de sa venue à Strasbourg le 14 septembre. Alors que les institutions européennes négocient le montant et les programmes du budget de l’Union pour la période... Ivan Vejvoda, la flamme de l’intégration européenne, Le plan de relance de l’UE suspendu au chantage de Budapest et Varsovie, Coronavirus, ce que l’UE peut faire pour les sept pays membres en alerte rouge, Critiquée par l’UE sur l’état de droit, la Pologne défend la démocratie en Biélorussie, L’accord commercial UE-Mercosur au rapport, Europe de la santé : « la priorité doit aussi se traduire dans le budget », Bruxelles veut réformer la politique de l’asile et de la migration, Climat : Ursula von der Leyen fixe un objectif ambitieux pour l’Europe, Racisme, LGBTQI… Ursula von der Leyen plaide pour une « Union de l’égalité », © 2020 - Bayard Presse - Tous droits réservés - @la-croix.com est un site de la Croix Network, Fin de l’enquête sur l’assassinat du père Hamel, Dépenser vite et fort : un budget 2021 de relance et de déficits, Procès des attentats de janvier 2015 : « L’énorme regret » d’un chef du renseignement, Canicule : le rafraîchissement arrive enfin par le nord-ouest, Cynthia Fleury : « Ne pas soutenir le soin, c’est ruiner la solidarité », Courances, un « jardin d’eau » sans cesse réinventé, Transition au Mali, les militaires gardent la main, États-Unis, 20 morts dans une fusillade à caractère vraisemblablement raciste au Texas, L'enquête russe revient empoisonner Donald Trump au Congrès, Pierre Rosenberg fait don de sa collection au futur musée du Grand Siècle, Accusations d’antisémitisme : Stéphane Bern défend l’écrivain Pierre Loti, En Guinée, l’archevêque de Conakry dénonce l’expropriation abusive des domaines de l’Église, Olivier Giroud : « Jésus est avec moi sur le terrain », Instrument de travail pour le Synode 2019 sur l’Amazonie, David Sassoli : « Il faut donner aux eurodéputés un droit d’initiative législative ». », « La situation est certes difficile, mais elle l‘est tout autant à Bruxelles qu’à Strasbourg ». The European Parliament (EP) is one of three legislative branches of the European Union and one of its seven institutions.Together with the Council of the European Union, it adopts European legislation, commonly on the proposal of the European Commission.The Parliament is composed of 705 members (MEPs). Les détracteurs de la cité alsacienne mettent habituellement en cause la facture - financière et écologique - de cette transhumance mensuelle. Emmanuel Macron tape du poing sur la table et réclame son retour à Strasbourg. Le président français avait réclamé le retour des sessions plénières à Strasbourg « dès octobre ». Mais pas question, pour le président du Parlement, de prendre des risques et de favoriser la propagation du virus. Pris entre les feux belge et français, entre les arguments sanitaires et sa volonté de respecter les traités, David Sassoli va devoir trancher dans les jours qui viennent, au plus tard jeudi en conférence des présidents, qui réunit les chefs des groupes politiques. — Mis à jour le 28/09/20 à 21h19. 22/09/20 | POLITIQUE, Tollé à Strasbourg sur le label « Capitale européenne de la démocratie », 08/09/20 | POLITIQUE, La session du Parlement européen de Strasbourg à nouveau annulée, Choix de consentement © Copyright 20 Minutes - La fréquentation de 20 Minutes est certifiée par l’ACPM. « Malheureusement, la situation sanitaire nous empêche d’aller à Strasbourg pour la première plénière d’octobre. L‘opposition à un retour à Strasbourg est réelle jusque dans les rangs français – chez certains élus, mais surtout parmi leurs assistants. Au Parlement européen, les « anti- » et les « pro-Strasbourg » ont déterré la hache de guerre. Mais le président de l’Assemblée a jugé que les conditions ne se prêtaient pas encore à une reprise des session à Strasbourg, siège du Parlement européen. « Je compte sur toi. Députés au Parlement européen. « Malheureusement, étant donné la récente hausse du taux de transmission du virus en France, y compris dans le département du Bas-Rhin, et dans un souci de santé publique, nous devons reconsidérer le déplacement des députés et employés du Parlement européen, à quelques jours de la première session parlementaire d’octobre », a expliqué David Sassoli dans un communiqué aux élus. Très ferme. Le 17 septembre, le Parlement européen adoptait à une large majorité une nouvelle résolution « sur la proposition de décision du Conseil relative à la constatation d’un risque clair de violation grave, par la République de Pologne, de l’État de droit ». Emmanuel Macron évoque aussi le prochain contrat triennal « Strasbourg capitale européenne », qui doit être renouvelé et est en cours de négociation entre l’État, la Ville et les collectivités territoriales. Ceux-ci sont majoritairement pour tenir les sessions à Bruxelles et n‘hésitent pas à le faire savoir. Monde Prochaine session du Parlement européen à Bruxelles, pas à Strasbourg, UNION EUROPEENNE Le président français avait insisté pour que le Parlement siège à Strasbourg en octobre, Publié le 28/09/20 à 20h52 | mis à jour à 19:13 Face à eux, le Belge Philippe Lamberts, co-président du groupe des Verts / Alliance libre européenne, a eu un tout autre son de cloche dans cette campagne express en faveur de l’une ou l’autre ville. Les arguments sanitaires s’y ajoutent maintenant. « Il vous incombe de mettre en œuvre sans délai le retour à la normalité institutionnelle et une reprise des sessions plénières à Strasbourg dès le mois d‘octobre », écrit l’Élysée dans ce courrier dont nous avons – difficilement – obtenu la copie. Strasbourg, siège officiel du Parlement européen, n’accueillera pas la prochaine session plénière, à partir du 14 septembre. Dans le cas contraire, les Verts limiteront leur participation physique au strict minimum », avait-il mis en garde, à l’adresse de David Sassoli. Cette bataille du siège, « c’est une constante », admet Anne Sander, qui regrette que « certains se soient saisis du Covid pour attaquer Strasbourg ». Au Parlement européen, les « anti- » et les « pro-Strasbourg » ont déterré la hache de guerre. Hier à 18:00 Commission européenne. Recevez gratuitement tout l'information de votre région, Parlement européen : la lettre discrète de Macron pour défendre Strasbourg fait du bruit. Entre la cigogne ou Manneken-Pis, il faut choisir pour les eurodéputés. Ce qui explique en partie la discrétion avec laquelle Emmanuel Macron défend Strasbourg : aucune communication officielle n’a été faite autour de cette lettre, et les difficultés que nous avons eues à obtenir ce courrier officiel sont assez rares pour être mentionnées. Emmanuel Macron exige le retour « au plus vite » du Parlement européen à Strasbourg. Et contrairement à la coupe du monde 2018 (oui amis belges, on continuera de vous embêter avec ça au moins jusqu’en 2022), la France est cette fois sorti perdante de ce combat. « La France mobilise des sommes significatives pour accueillir dans les meilleures conditions le Parlement européen et nous renforcerons son accessibilité », assure-t-il à David Sassoli, défenseur de Strasbourg, ce que le président ne manque pas de relever dans son courrier. Les nombreux partisans d’un siège unique, qui serait établi à Bruxelles, dénoncent régulièrement le coût financier et écologique de cette transhumance mensuelle d’environ 2.500 personnes, et le fait que l’immense complexe strasbourgeois ne soit utilisé que quatre jours par mois. Le 03 12 2007 Le Parlement européen — G .VARELA / 20 MINUTES. Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) Banque centrale européenne (BCE) Cour des comptes européenne. Si vous voyez ce champ, ne le remplissez pas. Il dit refuser que la pandémie serve de prétexte « politique » à un renforcement des attaques contre Strasbourg. Parlement européen. Présidence du Conseil de l'UE. Entre la cigogne ou Manneken-Pis, il faut choisir pour les eurodéputés. « Le Parlement tiendra à nouveau ses sessions à Strasbourg dès que les conditions le permettront », a-t-il conclu. « Il vous incombe de mettre en œuvre sans délai le retour à la normalité institutionnelle et une reprise des sessions plénières à Strasbourg dès le mois d’octobre », avait-il écrit dans un courrier à David Sassoli. Le Parlement compte quatre principaux organes:. Au contraire, rétorquaient leurs adversaires sur ce dossier, tant que des mesures sanitaires strictes étaient respectées pour que la sécurité de tous soit assurée, il fallait aller à Strasbourg, au nom du bon respect des textes européens (qui imposent la tenue de 12 plénières par an en Alsace) et de l’équilibre institutionnel. Le respect des traités me paraît indispensable, plus encore compte tenu de la période que nous vivons », ajoute Emmanuel Macron à la main à la fin de la lettre. Il a donc tranché, sans attendre pour cela la Conférence des présidents, qui rassemble le président du Parlement ainsi que les chefs des différents groupes politiques, censée se réunir le jeudi 10 septembre. Elu pour deux ans et demi renouvelables, il dirige les activités du Parlement et préside les sessions plénières, les réunions du bureau et la conférence des présidents. Mercredi 23 septembre, donc deux jours après la motion adoptée au conseil municipal et deux jours avant celle adoptée au conseil de l’Eurométropole, Emmanuel Macron a écrit au président du Parlement, David Sassoli. Des compensations pour l’annulation des sessions du Parlement européen ?

Zone Interdite - Meghan Et Harry Youtube, Paris Venise Tgv, Vol Marseille - Bordeaux Ryanair, Caisson Go Pro, Croustade Aux Fruits Trois Fois Par Jour, Marché Nocturne Sarlat, Rue Sherbrooke Magasin, Louer Chez Un Particulier,